Le sommeil

Récupération physique

Le sommeil est un élément clef de la santé. Pendant que l’on dort, de nombreux processus physiologiques vitaux se déroulent. La durée du repos nocturne doit être suffisamment longue pour permettre à chacun de ces processus d’avoir lieu dans de bonnes conditions.

En effet, pendant cette belle étape de la journée où l’on permet à notre conscience de s’échapper, l’organisme effectue son grand ménage :

  • vos poumons se débarrassent de toutes les pollutions et toxiques éventuellement respirés dans la journée,
  • vos intestins achèvent le travail de digestion de vos trois repas,
  • votre foie évacue toutes les toxines provenant du processus de digestion mais aussi du stress,
  • il épure le sang pour permettre une circulation sanguine fluide,
  • il réalise une partie des plus de 300 réactions physiologiques et métaboliques dont il est responsable,
  • votre vésicule biliaire reçoit la bile que le foie évacue afin d’éliminer les toxines dans les selles et permettre une bonne digestion des graisses lors des repas du lendemain,
  • vos reins filtrent le sang et éliminent les résidus issus de la destruction des toxiques par le foie, dans les urines,
  • vos muscles se régénèrent…

Bref, votre corps se revitalise. Il peut sembler anecdotique d’insister sur l’importance d’un bon sommeil qui doit être réparateur, mais de lui dépend pourtant bien notre vitalité, et notre capacité d’autoguérison.

Récupération psychique

Et ce n’est pas tout. Car notre psyché aussi profite de l’échappée de la conscience pour faire son ménage. En effet, notre sommeil est composé de cycles qui se répètent et dont la structure évolue au cours de la nuit. Un cycle dure de 1h30 à 2h00 et est composé trois types de sommeil :

  • le sommeil lent léger,
  • le sommeil lent profond (très récupérateur), et
  • le sommeil paradoxal (période pendant laquelle nous rêvons).

Or la durée de ces différentes périodes de sommeil n’est pas la même au cours des cycles. En début de nuit, le sommeil profond est plus abondant, puis il diminue peu à peu pour laisser plus de place aux phases de sommeil paradoxal. Or pendant ce dernier, lorsque nous rêvons, a lieu une remise en ordre des évènements de la journée, ou une intégration, une assimilation psychique des émotions vécues. Notre bien-être émotionnel dépend donc aussi de la qualité et de la durée de notre sommeil. Des nuits trop courtes ne permettent pas une assimilation correcte des évènements de la veille ou des émotions fortes ressenties récemment.

Les conseils du naturopathe

Pour vous aider à améliorer votre sommeil, votre naturopathe vous proposera :

  • des conseils nutritionnels,
  • des plantes en tisane, teinture mère, extrait liquide ou gélule,
  • des bourgeons de plantes,
  • des minéraux,
  • des aménagements du rythme de vie,
  • des techniques de respiration.

Page suivante :

L’activité physique

La stimulation entretient la fonction.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close